Récit d’un dimanche au parfum londonien

Posté le 16 avril 2012 | Catégorie : Tourisme | Tags: , , | 1 commentaire »

Victoria Station

En cette (plutôt) belle journée de dimanche, je suis allé faire du tourisme à Londres. Jusqu’à présent, je n’avais connu que quelques rares endroits de la ville à savoir St Pancras International, King’s Cross – Saint Pancras Underground Station, Victoria Station et Buckingham Palace Road qui me permettait d’aller prendre le bus pour Oxford.

Autant dire que je ne connaissais strictement rien de la ville. C’est en compagnie d’Emile (un ami de longue date et étudiant à CanalSat TPS – Télécom Physique Strasbourg) que j’ai fait une visite de la capitale britannique. J’avais hâte de découvrir cette cité et je n’ai pas été déçu de ce que j’ai vu ! En effet, la ville mélange subtilement les bâtiments historiques comme Tower Bridge ou Westminster Abbey avec des constructions récentes comme 30 St Mary Axe ou le Shard London Bridge.

La visite a commencé aux abords de la Victoria Station qui n’est qu’à quelques minutes de Buckingham Palace. Bon, que dire de ce palais à part que les anglais de font pas les choses à moitié ? Dorures présentes quasiment partout et des portails massifs impressionnants. La suite du programme nous a amenés à proximité de Westminster Abbey et de Big Ben. Bon, du classique me direz vous mais voir des bâtiments devant soi alors qu’on les voit habituellement à la télé, c’est cool ! 😀

Buckingham Palace

Tower Bridge

Direction ensuite Tower Bridge et la Tower of London, avec l’Underground (of course). Une fois de plus, on se ballade à côté de célèbres monuments qui renferment tous leur part d’Histoire. D’un point de vue architectural cette ville est simplement splendide. En effet, ces bâtiments vieux de plusieurs siècles à présent dégagent un charme indescriptible (cela vient peut-être de mon intérêt pour l’architecture, qui sait :D). Après avoir déjeuner dans un Diner américain, nous avons continué notre périple au sein de Londres. Au programme de l’après-midi : traversée des quartiers « chics » du centre de Londres et un petit passage obligé dans un des innombrables Starbucks existants. Bon, il faut le dire, le 16ème arrondissement de notre cher Paris à un sérieux concurrent  : l’hyper-centre londonien. Entre les immeubles clinquants, les cylindrées allemandes et britanniques, on sent clairement qu’il y a de l’argent dans les parages !

Petit crochet ensuite par Soho et Chinatown, Oxford Street (équivalent des Champs Élysées) ainsi que le M&M’s World. Lisez bien ceci : il s’agit d’un magasin vendant des M&M’s (logique) mais les distributeurs de M&M’s occupent peut-être 5 ou 10% de l’espace ! En effet, la surface de vente s’étale sur quatre étages et la majorité des produits proposés sont des produits dérivés des M&M’s, entre autres des T-Shirts, des parapluies, des figurines, … On peut même croiser des M&M’s qui dansent sur Party Rock des LFMAO et ça, ça vend du rêve en barre ! 🙂

M&M's World

Une visite de Londres sans passer par Piccadily Circus et Trafalgar Square n’en serait pas une vraie ! Effectivement, ces deux lieux mythiques sont à voir absolument. Trafalgar Square propose une énorme place animée qui abrite la National Gallery. Piccadilly Circus est mondialement connu pour être un Times Square « bis » (bon, en plus petit par contre) et pour sa statue d’Éros. Nous sommes également passés par la cathédrale Saint Paul mais n’avons pas visité l’intérieur (visite payante comme de bien entendu…). Un dernier petit tour par les Victoria Tower Gardens, afin d’admirer la beauté du palais de Westminster et la journée s’est finie comme elle avait commencé : à Victoria Station, où j’ai repris un bus pour rentrer sur Oxford complètement crevé de ma journée et de la marche « endurée ». En tout cas, Londres mérite le détour ! Petit point négatif : TROP DE TOURISTES (qui vous a dit que j’étais un touriste ?!)

N’oubliez pas de visiter mon profil Flickr afin de voir les dernières photos de ce périple londonien !

Victoria Tower


Essai sur la discipline britannique

Posté le 2 avril 2012 | Catégorie : Oxford | Pas de commentaires »

Bonsoir à tout le monde !

Après un silence radio assez long (depuis le 28 janvier pour être exact), je reprends du service sur mon blog.

Après trois semaines passées en Alsace, je suis actuellement sur la route d’Oxford. Rien de très palpitant à raconter si ce n’est que le TGV est toujours aussi confortable (cocorico) et que l’Eurostar est toujours aussi inconfortable (ahhh ces anglais :D) !

Une chose m’a également fait sourire : le Underground était en dérangement suite à un incident et la Victoria Line était donc retardée de plusieurs minutes et les gens s’amassaient sur les quais des différentes stations au fur et à mesure de l’avancement de ma rame. Les gens, voyant que la rame avait déjà atteint sa limite démographique, sont restés gentiment à quai pour attendre le métro suivant. Quelle discipline et quel bon sens ! Certains en France feraient bien d’en prendre de la graine :). De plus, une voix-off/speaker/whatever (oui, ils font les choses bien à Londres :D) annonçait « The Victoria Line is delayed, we apologize for the delay of your journey, take it easy ». Bon le « take it easy » est juste magique je trouve et pas de « Thank you for your understanding » des plus hypocrites comme ceux déversés par les services publics en France. En effet, comment peut-on remercier les gens de la compréhension dont ils ne font pas preuve ?

Pour finir, je rends mes examens demain matin, en espérant une issue positive (les résultats tomberont d’ici trois semaines).

Et sinon, vous, chers lecteurs, que devenez-vous ?


Soirée Ecossaise

Posté le 28 janvier 2012 | Catégorie : Oxford | Tags: , , , | 2 commentaires »

Chaque 25 janvier, l’Écosse célèbre la naissance de Robert Burns (en 1759), un des poètes les plus connus d’Écosse. Il est considéré comme un des précurseurs du romantisme et son œuvre aura marqué la littérature, écossaise surtout, au cours des dix-neuf et vingtième siècles.

Jeudi soir, je vous l’accorde on était le 26 mais bon c’est comme ça, l’association étudiante de mon College, ayant un président écossais, a organisé la Burns Night (cette célébration citée plus haut). Cette soirée suit un protocole bien défini : tout au long du repas, différents intervenants se succèdent afin d’énoncer des poèmes de Burns, de chanter ses textes, de discourir sur l’héritage de Burns.

Qui dit célébration d’une personnalité écossaise dit repas écossais. Et qui dit repas écossais dit… Haggis. Pour les gens ne connaissant pas ce plat, il est principalement composé d’abats de mouton, d’avoine, d’oignons et d’épices. Et, pour l’avoir testé, je ne le regrette pas :), ce plat est loin d’être mauvais et m’a permis de découvrir cette spécialité écossaise. Le reste du menu était composé de pot-au-feu suivi de saumon fumé.

Un des événements majeurs de cette célébration est l' »entrée en scène » du Haggis. En effet, une fois l’entrée finie, le Haggis est porté à travers la salle, précédé par un joueur de cornemuse (en kilt, cela va de soi). Quelque peu étrange comme tradition mais assez c’est assez marrant. La preuve en image !

Une fois le repas terminé, nous avons eu droit à une démonstration de danse traditionnelle écossaise, qui requiert un minimum d’énergie tout de même. Au final, j’ai passé un jeudi soir très agréable en découvrant la cuisine écossaise ainsi qu’une partie de son folklore. Et je finirai cet article par une photo d’une fine équipe (de gauche à droite : Tom, Mark, Tim and Nick) 🙂 !

Je tiens à remercier Tom Davies qui a gentiment accepté que j’utilise ses photographies, afin d’illustrer mes propos.


The journey will end in about 2 hours!

Posté le 29 décembre 2011 | Catégorie : Oxford | Tags: , , , , | Pas de commentaires »

Oui mes chers lecteurs ! Vous avez bien compris le titre de cet article !

Je reviens en Angleterre aujourd’hui même et pour être plus précis, je vous écris ces quelques lignes au moment où le Oxford Tube part de Buckingham Palace Road à destination d’Oxford (captain Obvious is in da place :D). Le voyage retour s’est bien déroulé (comme l’aller d’ailleurs). Mais bon, je suis passé par Paris et non pas Lille et je dois dire que le confort de Paris Est et Paris Nord est quand même bien supérieur à celui de Lille Europe 😀 ! Bon, London Saint Pancras International est encore un peu plus confortable concernant le salon Eurostar !

Je serai donc de retour d’ici deux heures dans ma chambre que j’ai quittée pour seulement dix petits jours. J’espère que les fêtes de Noël ont été bonnes pour vous et que vous avez,  tous et toutes, été gâtés par le Père Noël ! J’en profite pour vous souhaiter un excellent réveillon et d’entrer dans les meilleures conditions dans la nouvelle année !

Pour les curieux/impatients, je pense revenir en France pour deux semaines au moins, et cela à cheval sur mars et avril. Allez bonne soirée à tous et à bientôt !


J’ai testé pour vous : Assassin’s Creed Revelations

Posté le 24 décembre 2011 | Catégorie : IT, J'ai testé pour vous, Jeux vidéo | Tags: , , | Pas de commentaires »

Ah, rien que d’évoquer cette franchise est pour moi un grand plaisir ! En effet, depuis la sortie du premier opus (sobrement intitulé Assassin’s Creed) en novembre 2007, j’ai eu l’occasion de jouer aux quatre jeux sortis. À chaque fois (ou presque), le jeu était meilleur que le précédent et apportait un lot de nouveautés non négligeable.

Assassin’s Creed Revelations ne déroge pas à la règle. En proposant au joueur d’incarner l’Assassin Ezio Auditore au cœur d’une Constantinople fraîchement tombée aux mains des Ottomans, le jeu propose un nouveau terrain de jeu (car oui, sauter de toits en toits, escalader les bâtiments devient un jeu dans cette franchise ! 🙂 ). D’un point du vue scénaristique, Ubisoft a encore une fois rendu une copie consistante. Je ne dirai pas parfaite et ceci pour une simple raison : les Revelations promises ont effectivement lieues mais bon, on était en droit d’attendre plus je pense. Et comment peut-on juger un scénario après avoir joué à Brotherhood ? Cet épisode est selon moi le plus abouti (que ce soit au niveau du scénario, de l’environnement graphique, des missions, … le contenu proposé était simplement GENIAL).

Donc pour en revenir à Revelations, je dirai que le jeu est bon, très bon même mais pas à la hauteur d’un Brotherhood. Je le recommande fortement aux fans de la franchise car il complète la trilogie Ezio Auditore et explique certaines choses vues dans les épisodes précédents. Par contre, pour les autres joueurs, le gameplay de Brotherhood sera plus à même de vous satisfaire, selon moi. Bon, je ne dénigre pas non plus Revelations, j’ai grandement apprécié mon expérience de jeu. En effet, après avoir visiter le Duomo de Florence et la basilique Saint-Marc de Venise dans Assassin’s Creed II, escaladé le Colisée de Rome dans Brotherhood, j’ai gagné le droit (oui, il faut le débloquer 🙂 ), de me balader et d’escalader Hagia Sophia (Sainte-Sophie). Pouvoir explorer ces bâtiments est toujours intéressant et permet de voir à quel point Ubisoft a reproduit les monuments dans le jeu.

Une fois de plus, Ubisoft aura réussi à insérer des éléments fictifs (existence des Assassins, complot des Templiers) dans une réalité relatée dans les livres d’Histoire. Après avoir combattu les Borgia dans AC2 et Brotherhood, Ezio Auditore rencontre cette fois-ci Suleiman (futur sultan de l’Empire Ottoman Soliman le Magnifique) et on découvre les luttes familiales pour le pouvoir au sein de l’Empire.

La grande force de la franchise est de faire découvrir (partiellement bien sûr) l’Histoire de telle ou telle période : Troisième Croisade, Renaissance Italienne, Constantinople après sa chute sont au programme. J’apprécie tout particulièrement le système de base de données dans le jeu. À chaque fois qu’un rencontre un personnage célèbre ou qu’on passe à proximité d’un lieu connu, le jeu propose d’en apprendre un peu plus en affichant quelques lignes (paragraphes). La bande son est toujours aussi bien ! C’est un plaisir de partir à l’exploration avec une telle musique dans les oreilles, un MUST !

Je reste volontairement flou par rapport au contenu des scenarii (je ne voudrais pas vous dévoiler les éléments importants puisque vous allez y jouer :D).

Bref, Ubisoft a encore une fois sorti un très bon jeu, qui malgré quelques légèretés sur le scénario et sur la jouabilité s’inscrit totalement dans la lignée de ses prédécesseurs. On quitte donc notre cher Ezio, ma foi vieillissant, et on attend, avec impatience, la sortie du prochain opus !