Les jeux vidéo (deuxième partie)

Posté le 13 octobre 2011 | Catégorie : Jeux vidéo | Tags: , | Pas de commentaires »

Deuxième article sur mes pensées à propos des jeux vidéo et du regard porté sur eux par la société.

Dans le premier article, j’ai présenté les points positifs que j’accordais à la pratique des jeux vidéo, plus particulièrement des jeux multijoueurs.

Je vais essayer de présenter les points négatifs liés aux jeux vidéo mais je risque plutôt de donner mon opinion par rapport aux points négatifs soulevés par les média.

On entend souvent parler d’addiction aux jeux vidéo. Qu’en est-il ? À l’heure actuelle, cette notion est polémique. Une chose est sûre : si addiction il doit y avoir, elle est selon moi plus saine qu’une addiction à la drogue ou à l’alcool. En effet, les effets néfastes sur la santé des jeux vidéo (réduction de l’espérance de vie, augmentation du risque de cancer, …) n’ont pas été prouvés. Parler d’addiction est, pour moi, compliqué même si je reconnais qu’il faut rester raisonnable dans le temps de jeu. Je me garderai bien de donner une durée limite, jouant moi-même beaucoup (et certainement trop parfois).

Une notion d' »associalisation », de prise de distance par rapport à ses proches est souvent associée à cette idée d’addiction. Bien sûr, certains cas extrêmes finissent comme cela. Le joueur, tellement pris dans son monde virtuel aura tendance à s’y enfermer et « fusionner avec son avatar » (ce qu’il ne faut pas entendre à la télé)… Je n’exclus pas ce genre de comportement mais, comme dans n’importe quoi, des cas marginaux existent. Comme leur nom l’indique, ils sont marginaux, ce qui implique leur rareté. Malheureusement, les média (français en tout cas) tendent à généraliser cette idée et essaient, pour la plupart, de décrédibiliser les jeux multijoueurs en présentant des jeunes insultant leur famille tôt le matin, sous prétexte qu’ils ne peuvent pas jouer aux jeux vidéo…

Concernant cette présentation, je constate une chose : soit ce sont des acteurs qui participent au reportage, en suivant scrupuleusement un scénario dicté par la chaîne (espérons que non, sinon merci la qualité des infos), soit les parents se laissent marcher dessus par leur progéniture et cela traduit directement un problème d’éducation, ce dernier n’étant en rien (ou très peu) lié aux jeux vidéo.

Passons également les différentes vidéo humoristiques circulant sur internet, présentant des adolescents plus fous les uns que les autres. Je pose une question aux gens qui croient à ce genre de comportement : ça vous arrive de vous filmer ou filmer quelqu’un d’autre dans votre ordinateur en attendant quelque chose ? Je dirai que non…

Voici deux exemples :

Abonnement WoW résilié

Angry German Kid

 

Une chose est sûre : il doit exister des risques à la pratique du jeu vidéo mais, à l’heure actuelle, aucun résultat scientifique ne tend à le prouver et les discours de certains « psy » ne connaissant rien à ce monde sont soit à pleurer de rire, soit à pleurer tout court tellement ils sont inconsistants et faux…

Bref, voici mon avis sur ce que la société pense (en gros) d’un monde lui étant étranger.

Dans la dernière partie, je tâcherai de mettre en relation les jeux vidéo et la société afin de montrer qu’ils pourraient très bien s’y intégrer.



Leave a Reply